Rechercher
  • JS Migot

GENEVIÈVE N., GARDIENNE D'IMMEUBLE


Aurait-elle trouvé sa vocation ? A l’entendre, on n’est pas loin de le penser… Arrivée seule de la Côte d’Ivoire en 1999, Geneviève a longtemps gardé les enfants des autres et souffrait à chaque fois qu’une famille lui annonçait son déménagement et l’arrachement aux petits dont elle couvait les progrès. « Après 16 ans comme assistante maternelle, je voulais m’engager dans un métier stable, sans ces changements qui me minaient. Mes frères me parlaient souvent de ce métier de gardien d’immeuble, qui garantit la sécurité si on a le dynamisme et le sang-froid pour le faire ».


Geneviève bichonne les locataires des 220 logements dont elle a la charge

Les locataires des 220 logements dont elle a la charge sont plutôt bien installés ici. Elle les bichonne, à leur écoute. « C’est l’assistante sociale du PLIE qui m’a dirigée vers Emploi Développement. Ils ont tout de suite cerné mes envies et mon potentiel pour occuper ce poste. Mais ça a été progressif : j’ai commencé à Cormeilles-en-Parisis, puis Maison-Alfort et Trappes, avant de rejoindre le bailleur In’Li qui gère ces bâtiments,à 30 minutes de chez moi et de mes quatre enfants... Les accompagnateurs d’Emploi Développement sont trop sympas, continue-t-elle ! Ils respectent les gens qui travaillent, les soutiennent et les valorisent. D’ailleurs, j’y envoie régulièrement du monde ! ». Geneviève n’est installée dans cette loge que depuis 6 mois. Son vœu le plus cher ? Une embauche en CDI pour tracer sereinement son chemin dans le métier.